header

Actualités Retour aux actualités

Message du président : Des réformes nécessaires


Serge Beaulieu, président PPAQ

Texte publié dans le numéro de juillet du bulletin Info-Sirop

Chaque assemblée générale annuelle est un moment privilégié d’une part pour faire le point sur la dernière année écoulée et d’autre part pour préparer les prochaines années. Notre dernière assemblée, tenue les 29 et 30 mai dernier à Lévis, n’y a pas échappé.

Si la première conférence du matin du 29 mai nous a brossé un portrait de qui nous sommes, la deuxième nous a présenté les bases de ce que nous devrons faire pour atteindre l’objectif phare de notre planification stratégique 2018-2023, à savoir vendre 185 millions de livres de sirop d’érable en 2023. Nous devrons tout simplement intégrer davantage les demandes du marché lorsque nous fabriquerons notre produit (market driven), tout en continuant à livrer un produit de très grande qualité (product driven). Quant à la dernière conférence, elle nous a signifié que, pour atteindre cet objectif de vente de 185 millions de livres, il nous faudra changer quelques-uns de nos modes de fonctionnement hérités d’une époque pas très lointaine où une récolte annuelle de 100 millions de livres de sirop d’érable était jugée excellente.

Outre l’intégration d’une approche plus orientée vers les besoins du marché, il faudra également repenser notre système de classification. S’il s’est avéré excellent dans le passé pour des saisons de 100 millions de livres de sirop d’érable, il ne pourra plus suivre pour des saisons qui approcheront les 200 millions de livres. La rareté de la main-d’œuvre ainsi que son coût de plus en plus élevé feront en sorte qu’il sera de plus en plus difficile d’embaucher un nombre suffisant d’employés année après année pour éviter, entre autres, que les délais de classement ne s’étirent indûment. Il faudra donc chercher à mécaniser davantage notre système, ce qui pourrait impliquer des changements dans nos habitudes de suivi de notre classement, le tout, cependant, dans un objectif d’efficacité et de fiabilité.

Il faudra aussi entreprendre une réforme importante de notre règlement sur le contingentement, qui date déjà de 15 ans. De multiples modifications au cours de cette période ont fait en sorte qu’il est devenu de plus en plus ardu à comprendre pour les producteurs acéricoles, et difficile à appliquer par les employés. Au surplus, ces multiples modifications ont fait en sorte qu’il ne répond plus très bien à son objectif premier, à savoir ajuster l’offre de notre produit, représentée par le contingent, à la demande, représentée par les ventes de notre Agence. Le projet de réforme est amorcé, des pistes de solution ont été présentées lors de notre assemblée et elles ont été assez bien accueillies pour que nous poursuivions dans ce sens. Au cours de l’automne, nous espérons avoir un projet suffisamment avancé pour le présenter dans chacune des régions afin qu’il soit bonifié par l’ensemble des producteurs acéricoles.

Bref, encore beaucoup de boulot devant nous, mais dans un esprit toujours optimiste puisque, notamment, les intentions d’achat de nos partenaires d’affaires pour l’année en cours n’ont jamais été aussi élevées.

En terminant, je désire remercier personnellement les délégués qui m’ont unanimement élu pour un autre mandat de deux ans à la présidence de notre organisation. Encore une fois, je donnerai tout ce qu’il est humainement possible de donner afin de défendre et de valoriser les intérêts de l’ensemble des producteurs et productrices acéricoles du Québec.

Serge Beaulieu
Président

Les sites des PPAQ

Logo
Logo
Logo
Suivez-nous!
Abonnez-vous à notre infolettre
© 2019 Producteurs et productrices acéricoles du Québec. Tous droits réservés.