Actualités
Un été et un automne chauds

Un été et un automne chauds

15 août 2022

Éditorial – InfoSirop magazine, Printemps 2022

Éditorial du président

Depuis mon élection à la présidence des Producteurs et productrices acéricoles du Québec (PPAQ), le 25 mai dernier, c’est la première fois que je m’adresse à vous par le biais de votre magazine. C’est avec énormément de fierté, mais aussi avec beaucoup d’humilité, que je prends le flambeau de la représentation des acériculteurs et acéricultrices du Québec. La route tracée par mes prédécesseurs est celle d’une communauté solidaire, combative et passionnée. C’est le chemin de la mise en marché collective.

Dossier à surveiller : Terres publiques

Dans les trois derniers mois, les PPAQ n’ont pas chômé, loin de là ! Nous nous sommes engagés dans un combat pour la protection des érables en forêt publique en prenant part aux travaux de la Table stratégique provinciale sur l’acériculture du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs du Québec (MFFP). Nous avons aussi participé à la consultation publique du Plan directeur ministériel pour le développement de l’acériculture en forêt publique.

Ainsi, pendant la prochaine campagne électorale, soyez assurés que les politiciens québécois vont nous entendre. Nos demandes sont claires : la protection de 200 000 hectares de forêts publiques avec des potentiels acéricoles, le maintien de la norme d’entaillage à la classe de 8 pouces, une refonte des tables locales de gestion intégrée des ressources et du territoire (TLGIRT) et la mise en place d’actions pour assurer la croissance de l’industrie de l’érable pour les dizaines d’années à venir.

[…] le développement de l’acériculture en forêt publique est primordial pour assurer l’avenir de notre industrie. […] le MFFP doit prévoir des coupes forestières qui maintiennent le potentiel acéricole et les peuplements d’érables.

Vous le savez, tout comme moi, le développement de l’acériculture en forêt publique est primordial pour assurer l’avenir de notre industrie. Comme tous les producteurs et productrices acéricoles, les PPAQ planifient sur le long terme. Si nous voulons pouvoir créer des entreprises ou les agrandir, le MFFP doit prévoir des coupes forestières qui maintiennent le potentiel acéricole et les peuplements d’érables. Trop d’acériculteurs et d’acéricultrices sont témoins de coupes qui ravagent et détruisent des érablières non exploitées.

Nouvelle convention

Cet été, les PPAQ ont aussi débuté les négociations pour une nouvelle convention de mise en marché du sirop d’érable. D’ailleurs, une rencontre avec le Conseil de l’industrie de l’érable (CIE), qui représente les acheteurs autorisés, a déjà eu lieu. Nous travaillons présentement sur divers scénarios et plusieurs éléments de la convention, qui doivent être abordés, ont été documentés. L’an dernier, nous avons conduit une étude sur les coûts de production en acériculture. Depuis quelque temps, nous vivons une augmentation fulgurante de nos coûts de production. C’est simple, tous nos intrants ont coûté plus cher en 2022. Pour que nos entreprises soient rentables, le prix du sirop d’érable en vrac doit nécessairement être revu.

Merci Serge

En terminant, mon arrivée à la barre des PPAQ signifie le départ de Serge Beaulieu, un homme engagé et passionné. Cet acériculteur d’Ormstown, en Montérégie, cumule 32 ans d’implication syndicale, dont 14 ans comme président des PPAQ. Je crois qu’un tel engagement mérite d’être souligné! Serge, au nom des 13 300 producteurs et productrices acéricoles, je te remercie pour tout ce que tu as accompli afin de développer la mise en marché collective acéricole. Merci également pour ta grande disponibilité et ton écoute envers les producteurs et productrices acéricoles!

Tournées des régions

Dans les prochaines semaines, j’irai à votre rencontre dans le cadre de notre tournée des régions. J’ai très hâte de pouvoir échanger avec vous et de connaître vos préoccupations. Venez nombreux dans les assemblées, votre présence et votre participation sont importantes.

Nous sommes une organisation collective; c’est tous ensemble que nous ferons progresser l’acériculture d’ici.

Luc Goulet
Président, Producteurs et productrices acéricoles du Québec