Grands dossiers
COVID-19

COVID-19

11 janvier 2021

Depuis le 9 janvier 2021, et jusqu’au 8 février, les Québécois et Québécoises devront respecter un couvre-feu entre 20 h et 5 h du matin. Toutefois, puisque l’acériculture a été jugée un service essentiel, les producteurs et productrices pourront poursuivre leurs activités en respectant les consignes sanitaires.

Afin de vous guider à travers les différentes règles mises en place par le gouvernement provincial, voici un résumé des principales informations qui concernent notre secteur d’activité.

Lettre de la directrice générale adjointe, Isabelle Lapointe, envoyée le 11 janvier 2021

 

Couvre-feu et acériculture : une attestation pour vos employés

Le couvre-feu imposé par le gouvernement provincial du 9 janvier au 8 février 2021, de 20 h à 5 h du matin, interdit à quiconque de se trouver hors de son lieu de résidence ou du terrain de celle-ci, sauf dans le cas d’exceptions. La première exception est « une personne dont la présence est essentielle sur les lieux de son travail ».

Ainsi, les aides et ouvriers acéricoles pourront circuler pendant les heures de couvre-feu en raison de leur travail, mais devront justifier leur présence à l’extérieur de leur domicile.

À cet effet, il est fortement recommandé aux employeurs de remplir le formulaire Attestation de l’employeur – Déplacement durant le couvre-feu décrété par le gouvernement du Québec et de le remettre à chacun de leurs employés. De cette façon, vos aides et ouvriers acéricoles pourront présenter le document aux policiers, au besoin.

Ce formulaire type fourni par le gouvernement du Québec peut être téléchargé ici sous « Couvre-feu ».

 

Aides et ouvriers acéricoles : en respectant les consignes sanitaires

Vous pouvez poursuivre vos activités de préparation de la saison en utilisant les personnes dont vous avez besoin. Tous ceux et celles qui iront prêter main-forte à l’érablière devront se soumettre aux consignes sanitaires en place (distanciation, aucun rassemblement intérieur ou extérieur, lavage des mains, port du couvre-visage si la distance ne peut être respectée, etc.).

 

Entaillage et Covid-19 : en respectant les consignes sanitaires

Comme tout le secteur agroalimentaire est désigné service essentiel, les acériculteurs et acéricultrices peuvent poursuivre toutes leurs activités de préparation de la saison acéricole. Entre autres, l’entaillage pourra commencer, pour certains, et se poursuivre pour d’autres, et ce, tout en respectant les consignes sanitaires en place depuis plusieurs mois :

  • Lavage des mains fréquent;
  • Distance de 2 mètres (6 pieds) entre chaque personne;
  • Port du couvre-visage lorsque la distanciation physique ne peut être maintenue;
  • Désinfection fréquente des outils et des objets touchés par différentes personnes;
  • Rassemblement interdit (autant à l’extérieur qu’à l’intérieur);
  • Application des mesures de distanciation physique lors des pauses et des repas (ex. : éviter les rassemblements) :
    • Les travailleurs mangent dans des salles assez grandes pour qu’il y ait une distance de plus de 2 mètres, dans la mesure du possible, entre chacun d’eux;
      • si aucune autre salle assez grande n’est disponible, les horaires des périodes de repas sont modifiés pour permettre un nombre limité de personnes dans la salle à manger en même temps.
    • Aucun échange de tasses, de verres, d’assiettes, d’ustensiles.

Malgré toutes ces précautions, si une personne de votre entreprise était déclarée positive à la COVID-19, il est en votre devoir d’en aviser la santé publique en consultant le site Internet Québec.ca ou en contactant le 1 877 644-4545.

 

Déplacements entre les régions et les villes : permis, mais non recommandés

Le gouvernement du Québec ne recommande pas les déplacements entre les régions et les villes. Ceci veut dire qu’ils sont possibles, mais qu’ils devraient se limiter aux déplacements jugés essentiels : étudiants, travailleurs, garde partagée et transport de marchandises. Aucun document justificatif n’est nécessaire pour se déplacer entre les régions dans la mesure où ces déplacements s’effectuent entre 5 h et 20 h (soit avant la période du couvre-feu).

 

Commerces de produits pour exploitations agricoles : ouverts

Tous les commerces fournissant des produits pour les exploitations agricoles restent ouverts. Il est recommandé de vérifier auprès de chaque commerce pour connaître ses modalités de vente et ses heures d’ouverture.

 

Usines et entrepôts acéricoles : ouverts

L’agriculture étant un service essentiel, toutes les usines de transformation poursuivent leurs opérations, tout comme l’usine-entrepôt de Laurierville.

 

Construction : au ralenti

Les entreprises du secteur de la construction peuvent poursuivre leurs activités tout en réduisant au minimum nécessaire afin d’assurer la réalisation de leurs engagements. Ceci veut dire qu’il est de la responsabilité des acériculteurs et acéricultrices, qui font affaire avec un entrepreneur en construction, de valider que ce dernier peut effectuer le mandat.

 

Pour plus de détails, consultez les sites officiels :

https://www.quebec.ca/sante/problemes-de-sante/a-z/coronavirus-2019/

https://www.cnesst.gouv.qc.ca/salle-de-presse/covid-19/Pages/trousse.aspx

https://www.quebec.ca/sante/problemes-de-sante/a-z/coronavirus-2019/confinement-du-quebec-covid-19/ (pour le formulaire à télécharger sous « Couvre-feu »)