Faites connaissance avec les administrateurs et administratrices des PPAQ

Normand Foisy

Président
Outaouais-Laurentides

Normand Foisy baigne dans l’acériculture depuis son enfance. Venant d’une famille de producteurs agricoles, son père a eu la piqûre à une époque où l’on amassait l’eau d’érable à la chaudière et où l’on travaillait avec des chevaux. Après avoir transféré la ferme laitière familiale à ses fils à la fin des années 70, le père de Normand Foisy est devenu acériculteur à temps plein. Les Foisy assistent à ce moment à l’apparition des tubulures et à la modernisation des équipements de production.

En 1998, Normand devient à son tour producteur acéricole à temps plein en reprenant l’érablière développée par son père. Passionné par la forêt, il voue un grand respect aux arbres qui alimentent sa terre. « En tant que producteur acéricole, il faut que tu sois fier de tes érables », dit-il. Fort d’une production de 4 000 entailles, il est bien entouré de sa famille, dont son fils qui n’est pas très loin quand vient le temps des sucres. Les Foisy produisent du sirop d’érable en vrac, en plus d’effectuer des ventes directes aux consommateurs.

Normand s’implique dans le mouvement syndical acéricole depuis le milieu des années 1990. Ce sont les producteurs de sa région, Outaouais-Laurentides, qui l’ont poussé vers la présidence de leur syndicat local. « Moi, c’est la démocratie qui m’allume le plus », dit-il avec enthousiasme.

« À l’UPA et aux PPAQ, tout le monde donne son idée, les décisions viennent de nous, des producteurs »,

Normand Foisy

Au cours des 20 dernières années, Normand a participé à plusieurs grands moments du syndicalisme acéricole : des débats de convention de mise en marché au contingentement de la production acéricole, en passant par la création de la réserve stratégique. À ses yeux, les investissements des PPAQ en recherche scientifique sont d’une importance capitale. Ils ont permis aux acériculteurs et aux acéricultrices de faire évoluer énormément leur secteur. L’acériculture a fait des bonds de géant dans les dernières décennies, entre autres grâce aux avancées de la science sur la production de sirop d’érable et sur les produits d’érable.

La mobilisation des producteurs et des productrices contre les recommandations du rapport Gagné, qui s’attaquait à la mise en marché collective du sirop d’érable, est l’un des moments les plus forts de la vie syndicale acéricole vécue par Normand. Un moment de solidarité, qui a mobilisé les personnes qui vivent directement du système mis en place par les PPAQ.

Normand Foisy est fier de voir des producteurs et des productrices s’impliquer pour la première fois. Aux gens qui hésitent à se lancer, il dit « vous ne prenez la place de personne, on n’a pas les moyens de se passer de personne, prenez votre place ! ». Prendre sa place et faire entendre sa voix, Normand le fait depuis plus de 20 ans.

Profil suivant
Yan Gaudet