Développement économique de l’érable

Quand les chiffres parlent de sirop d’érable

À l’aide de tableaux et de figures, les statistiques cumulées annuellement par les Producteurs et productrices acéricoles du Québec et présentées dans cette section dressent un portrait de l’ampleur de l’industrie de l’érable. Les données québécoises sont souvent mises en perspective avec les autres productions de sirop d’érable du Canada et des États-Unis.


Production acéricole au Québec, au Canada et aux États-Unis 

En 2022, les PPAQ ont enregistré une récolte record estimée à plus de 211 millions de livres de sirop d’érable pour l’ensemble du Québec, soit une moyenne de rendement de 4,26 livres par entaille.

En 2021, le Québec a produit 71 % du sirop d’érable au monde.

Les marchés

Les données concernant l’inventaire de la Réserve stratégique et les ventes cumulées sont régulièrement mises à jour et publiées dans l’hebdomadaire La Terre de chez nous.


Ventes cumulées de l’Agence de vente
(en millions de livres)

31 mai 2022
2022 42,10
2021 34,12
2022/2021 23,4 %

Source : Producteurs et productrices acéricoles du Québec.
Ne tient pas compte des volumes en consignation.


Inventaire de sirop d’érable
(en millions de livres)

31 mai 2022
Total 25,83
% industriel 27,54

Source : Producteurs et productrices acéricoles du Québec.


Exportations canadiennes

En 2021, le Canada a exporté plus de 160 millions de livres de sirop d’érable, pour une valeur de plus de 590 M$. Il s’agit d’une augmentation de 19,2 % par rapport à 2020.

Pour constater l’évolution des exportations au cours des 10 dernières années, consultez le Dossier économique-Statistiques acéricoles publié chaque année.


Principaux marchés importateurs de produits d’érable

Les principaux marchés importateurs de produits d’érable, dans lesquels les PPAQ investissent beaucoup d’argent en promotion, sont les États-Unis, l’Allemagne, le Royaume-Uni et le Japon.


Retombées économiques (directes, indirectes et induites), en millions de dollars, ensemble des activités du secteur acéricole québécois en 2020

Globalement, les activités acéricoles québécoises ont créé et soutenu 10 878 emplois équivalent temps plein, contribué pour près de 979 M$ au PIB national et ont généré pour près 199 M$ en recette fiscale et parafiscale (excluant les redevances de location des érablières en terre publique) pour les différents paliers de gouvernements.

Notons que, parmi les trois types d’activités économiques associées à l’acériculture québécoise, la production est le secteur qui contribue le plus au PIB et à l’emploi, représentant plus de 70 % des retombées économiques totales de l’ensemble des activités.

En extrapolant simplement les résultats de 2022 à l’aide des résultats de 2020, sans considération pour l’inflation et sous hypothèse d’une même structure de dépenses et de profits, nous estimons de façon conservatrice que le secteur acéricole québécois permet de créer et de soutenir 12 583 emplois équivalent temps plein, génère une contribution de plus de 1,13 milliard de
dollars au PIB canadien, incluant 958 M$ au PIB québécois, et apporte des revenus de taxations et de parafiscalité de 235 millions de dollars.

Pour voir en détails, et par région administrative, les retombées économiques 2020 de l’acériculture économique québécoise en lien avec les emplois, le PIB et les revenus de taxation, consultez l’Étude économique 2020.