header

Info-Sirop

Francis Mathieu, administrateur de l’Estrie

À la rencontre de Francis Mathieu de l’Estrie

Francis Mathieu est un jeune acériculteur qu’on peut qualifier de très impliqué et occupé. Il est papa de deux garçons de deux et quatre ans, enseignant à temps partiel en production acéricole à la Maison familiale rurale du Granit et administrateur du Syndicat des Producteurs et productrices acéricoles de l’Estrie.

L’acériculture n’était pas dans son plan de carrière… et pourtant
Pourtant, au départ, l’acériculture ne faisait pas partie de son plan de carrière. Il a commencé à s’intéresser à la production acéricole durant ses études en foresterie à la Maison familiale rurale du Granit. Au fil du temps, il a développé une passion pour ce domaine et a choisi de poursuivre dans cette voie. « Mon père exploitait une petite érablière de 200 entailles, mais c’était pour le plaisir! Je n’avais jamais imaginé gagner ma vie grâce à l’acériculture », précise-t-il. Son diplôme en poche, il n’a pas attendu longtemps avant de se lancer. « En 2009, à 18 ans, j’ai acheté tout seul une érablière de 10 500 entailles. On fonce quand on est jeune », résume-t-il en riant et visiblement heureux de ce parcours pour le moins inusité. Son érablière compte maintenant 16 000 entailles et sa production, consacrée au vrac, est biologique depuis trois ans. « Mes installations sont assez standards, mais l’érablière fonctionne avec des stations de pompage souterraines. L’avantage, c’est que l’eau d’érable reste tempérée à trois degrés. On gagne en qualité durant les journées plus chaudes », ajoute-t-il. Francis peut compter sur trois employés à temps partiel et sur son père pour lui donner un coup de main durant le temps des sucres.

L’envie d’en faire plus
C’est en 2012 que Francis a commencé à s’impliquer dans son syndicat régional. « Je suis allé aux réunions dans ma région et j’ai remarqué que la moyenne d’âge était assez élevée », révèle-t-il. Le jeune acériculteur a eu envie d’en faire plus. Il s’est d’abord proposé comme délégué de sa région, ce qui lui a permis de voter aux assemblées générales annuelles des PPAQ. Par la suite, il a choisi d’occuper le rôle d’administrateur de son syndicat. Il en est à son deuxième mandat. Il trouve d’ailleurs essentiel que la relève acéricole participe aux discussions sur l’avenir de la production. Il invite donc les jeunes acériculteurs à assister aux réunions et à partager leurs idées. « Nous n’avons pas la même réalité que les autres producteurs, pas les mêmes dettes notamment. Il faut que nous donnions du temps et que nous nous impliquions pour faire valoir nos opinions en tant que relève », lance-t-il.

Les administrateurs sont là pour vous…
Les administrateurs de chacun des douze syndicats acéricoles régionaux sont là pour vous, acériculteurs et acéricultrices. Trouvez leurs coordonnées dans la section Nous joindre. N’hésitez pas à communiquer avec eux.

Les sites des PPAQ

Logo
Logo
Logo
Logo
Logo
Suivez-nous!
Abonnez-vous à notre infolettre
© 2020 Producteurs et productrices acéricoles du Québec. Tous droits réservés.